Naturträne (Larme de la nature)

Offnes Fenster präsentiert
Par la fenêtre ouverte, je vois
Spatzenwolken himmelflattern
Des nuées de moineaux qui flottent dans le ciel
Wind bläst, meine Nase friert
Le vent souffle, mon nez gèle,
Und paar Auspuffrohre knattern
Deux tuyaux d’échappement pétaradent.

Ach, da geht die Sonne unter:
Ah! le soleil se couche !
Rot mit Gold, so muss das sein.
Rouge et or, c’est ainsi que ça doit être.
Seh ich auf die strasse runter,
Je regarde en bas dans la rue,
Fällt mir ein Bekannter ein
Je tombe sur une de mes connaissances.

Prompt wird mir’s jetzt schwer ums Herz
Soudain mon cœur devient lourd,
Ich brauch’ nur Vögel flattern sehen
J’ai juste besoin de voir voler des oiseaux.
Und fliegt main Blick dann himmelwärts,
Et mon regard se dirige vers le ciel,
Tut auch die Seele weh, wie schön!
Cela fait aussi mal à l’âme, comme c’est beau !

Natur am Abend, stille Stadt
La nature, le soir, la ville est silencieuse,
Verknackste Seele, Tränen rennen
L’âme tourmentée, les larmes coulent à flot…
Das alles macht einen mächtig matt
Tout ça m’épuise!
Und ich tu’ einfach weiterflennen…
Et je continue juste à pleurer…
Aaaah… aaaah…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s