Moi aussi j’aime pas les flics ripoux mais ça sent l’embrouille

Hier :

https://pbs.twimg.com/media/Enwzcc1W4AIXuMC.jpg

Aujourd’hui chez Hanouna :

https://thumb.canalplus.pro/http/unsafe/1280x720/filters:quality(80)/img-hapi.canalplus.pro/ServiceImage/ImageID/97936767

Puis ça par contre ils en ont pas fait la Une depuis 48 heures non stop… En Seine-Saint-Denis, un homme a été jeté par la fenêtre du premier étage parce qu’il « dérangeait » les personnes en train de vendre de la drogue : https://www.ladepeche.fr/2020/11/27/seine-saint-denis-un-homme-jete-du-1er-etage-dun-immeuble-pour-avoir-defendu-sa-voisine-face-a-des-dealeurs-9223859.php

On devrait arrêter les médias. Ça fatigue…

Rien n’arrête le sadisme brouillon du bourreau volubile ou la connerie volatile de la victime si volontaire. Application de la charte de coercition Biderman ; dans les manuels de torture d’Amnesty, on explique comment on torture mieux sa victime en se montrant gentil parfois et pourquoi il faut lâcher du lest et des sucettes alors : « Le 24 et le 31 décembre, exceptionnellement, la liberté d’aller et venir doit être rétablie pour permettre aux Français de faire la fête. Qu’est-ce que cela signifie? que les contraintes à la circulation, le reste du temps, ne servent à rien (Maxime)? » Olivier : L’idiotie du jour : « Les stations de ski pourront rouvrir mais les remontées mécaniques resteront fermées » (Jean Castex) — nicolasbonnal.com

https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/11/26/la-covidocratie-meprisante/ https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/09/26/ils-ne-sont-pas-si-malins-mais-leurs-conseillers-appliquent-la-psychologie-sociale-decouvrez-la-charte-de-coercition-de-biderman-qui-leur-sert-a-nous-torturer-tele-menaces-isolement-humiliation/ https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2020/11/27/lidiotie-du-jour-les-stations-de-ski-pourront-rouvrir-mais-les-remontees-mecaniques-resteront-fermees-jean-castex/

Rien n’arrête le sadisme brouillon du bourreau volubile ou la connerie volatile de la victime si volontaire. Application de la charte de coercition Biderman ; dans les manuels de torture d’Amnesty, on explique comment on torture mieux sa victime en se montrant gentil parfois et pourquoi il faut lâcher du lest et des sucettes alors : « Le 24 et le 31 décembre, exceptionnellement, la liberté d’aller et venir doit être rétablie pour permettre aux Français de faire la fête. Qu’est-ce que cela signifie? que les contraintes à la circulation, le reste du temps, ne servent à rien (Maxime)? » Olivier : L’idiotie du jour : « Les stations de ski pourront rouvrir mais les remontées mécaniques resteront fermées » (Jean Castex) — nicolasbonnal.com

Le but ultime de toute l’opération Covid est la destruction intégrale du moral de la population

Texte libre, Michel Dakar, le 27 novembre 2020.

http://aredam.net/le-but-ultime-de-toute-l-operation-covid-est-la-destruction-integrale-du-moral-de-la-population.html

Tous nous connaissons le penseur antique chinois de l’art de la guerre Sun Tzu, d’il y a 2500 ans, dont l’essentiel de l’ouvrage est la notion de démoralisation de l’ennemi.

Les concepteurs de Covid ont bien assimilé Sun Tzu et l’ont appliqué à la population.

Le virus OGM, la fausse pandémie, les statistiques truquées, les médecins vendus, les tests et vaccins inopérants et dangereux, la chloroquine interdite, l’euthanasie des vieillards, les malades graves laissés sans soins, l’effacement des traits des visages, l’alcoolisation chronique intra-dermique, l’arrêt de l’enseignement scolaire et universitaire, la quarantaine, le passeport sanitaire, l’interdiction des rapports entre intimes, des fêtes, des rencontres et rassemblements, les contrôles cybernétiques totalisant, les violences policières, militaires et administratives, la censure omniprésente et omnipotente, la propagande agressive, intensive et globalisante, la délation organisée encouragée, la suspicion favorisée, les faillites, chômages et paupérisation massives etc, ne sont que des sujets qui détournent l’attention et génèrent la confusion, entravant le discernement du but ultime de l’opération Covid, qui est la destruction intégrale du moral de la population, jusqu’à lui ôter son désir de vivre.

L’opération Covid et ses détails sont le moyen et non le but.

Qui détruit de manière absolue le moral de l’ennemi en devient le maître absolu.

L’objectif de l’ennemi de la population est d’acquérir sur elle une emprise absolue, comme jamais aucun pouvoir n’a pu en exercer jusqu’alors dans toute l’histoire humaine.

Tout est organisé pour détruire intégralement le moral public.

Aucun domaine et aspect de l’existence ne sont oubliés.

Et je dois le répéter, cela va jusqu’à ôter à la population le désir de vivre, et donc jusqu’à la pousser à l’auto-destruction.

Sun Tzu, L’Art de la guerre

Je fais la planche, je me fous de tout

J’ai encore un souhait, mon dernier souhait : que cette connasse d’espèce humaine crève la gueule ouverte et disparaisse à tout jamais. Tant pis pour les gens qui ne le méritent pas. Ils ne servent plus à rien, ne font pas le poids, sont balayés par le tsunami de boue déversé par l’immense majorité, l’immensément nauséabond troupeau de connards, de perfides, de lâches, de suffisants, sans parler de tous ces incultes qui o imbéciles heureux ne comprennent même pas ce qui est en train de nous foncer dans la gueule.

La médiocrité du mal

Protéger. Je souhaite que le Gouvernement et le Parlement prévoient les conditions pour s’assurer de l’isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante. Un vrai débat démocratique doit se tenir. Mais si nous voulons éviter un confinement, nous devons être plus contraignants à l’égard de celles et ceux qui ont le virus. Ces personnes seront accompagnées sur le plan matériel, sanitaire et psychologique. Cette nouvelle stratégie associera, outre les services de l’Etat, les maires leurs services, comme les associations concernées.

Source : elysee.fr/emmanuel-macron/2020/11/24/adresse-aux-francais-24-novembre

Ah oui il y a ça aussi : « Ne jamais céder au complotisme, à l’obscurantisme, au relativisme. »

J’ajoute que 4 lettres d’une pourtant cruciale importance étaient bien sûr absolument absentes de son blabla de 26 minutes : ARNm.

Et à tous les connards et connasses que je croise à Bruxelles je chante sur l’air du refrain : FOUS LE DANS FOUS LE DANS FOUS LE DANS TON CUL TON MASQUE.

Image