Le monde est au bord du gouffre

Je crois peu aux modèles, peu aux chiffres, mais beaucoup à ce qui ne se mesure pas: les humeurs, le sentiment, le « mood » comme on dit en anglais. Pour moi les phénomènes économiques sont toujours du ressort de l’économie politique et non pas de l’économétrie. Je crois beaucoup aux prises de conscience, aux vérités lorsqu’elles […]

La synthèse. Le monde est au bord du gouffre, mais les banquiers eux, recherchent … l’inflation! — brunobertez

Situation épidémiologique ce jour en Belgique. Sources gouvernementales. Affichez l’image et zoomez. Comparée au printemps la courbe des morts est plate, très légère remontée des hospitalisations (si ça se trouve suite à l’effet psychosomatique du climat anxiogène et de l’usage immodéré et donc nocif du port du masque) sans parler du bidouillage des chiffres des « contaminations » (explosion des tests et non-information sur le degré de virulence et de contagiosité des cas officiellement détectés)

https://ds1.static.rtbf.be/article/image/1248x702/f/9/9/44d5ec303a81339c0d05ec3cab0fccfa-1600492656.png

Mais ils ne parlent plus que de cas, de contaminations, en les confondant régulièrement dans les merdias avec le terme « malades » et nous préparent une nouvelle batterie de mesures coercitives (néfastes pour la santé mentale et donc physique) un peu partout en Europe et qui aboutiront je pense à un nouveau reconfinement d’ici le Nouvel an comme c’est déjà actuellement la cas en Israël ou à Madrid.

https://elpais.com/espana/madrid/2020-09-18/madrid-restringe-la-movilidad-en-37-areas-de-la-region-y-realizara-un-millon-de-test-para-frenar-los-contagios.html

Du sac rempli de foutages de gueule je vous en offre un seul ce matin parce que je n’ai pas que ça à foutre et qu’en plus à mon humble avis bloguer ne sert à rien

Covid-19 : le couac de Santé Publique France sème le trouble sur les chiffres de l’épidémie

Les chiffres de la mortalité de l’épidémie en France ont subitement bondi ce vendredi. Ils étaient en réalité faussés par le bilan non comptabilisé d’un hôpital francilien depuis plusieurs semaines.

Deuxième vague oblige, nombreuses sont les villes françaises à redoubler de mesures pour contrer la propagation du virus. En revanche, du côté du ministère de la Santé, les efforts de communication sur les chiffres quotidiens de l’épidémie sont au point mort. Vendredi, le nombre de décès et d’hospitalisations en 24 heures affiché par Santé Publique France était faussé, les données d’un établissement hospitalier de l’Essonne ayant été rajoutées rétroactivement.

Rembobinons. Pendant plusieurs mois, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a eu pour habitude d’intervenir lors d’une conférence de presse, chaque soir, aux alentours de 19 heures. Il donnait le nombre de décès, de cas, de personnes en réanimation, ce qu’on apprenait de nouveau sur le virus, tout en rappelant les gestes barrières. Après le déconfinement, les interventions de Jérôme Salomon se sont raréfiées, jusqu’à disparaître en lieu et place d’un communiqué transmis par courriel aux journalistes.

Or, depuis le 10 septembre 2020, plus aucun texte n’est envoyé aux rédactions. Pour transmettre l’information sur le nombre de cas, il est nécessaire d’accéder à cette page, sur le site de Santé Publique France, où une image est publiée avec les «chiffres clés» actualisés quotidiennement. Non seulement, le site souffre régulièrement de bugs d’affichage qui empêchent d’accéder aux données, mais celles-ci sont non exhaustives et ne sont accompagnées d’aucune explication. Seuls des communiqués hebdomadaires perdurent encore.

«Rattrapage de données»

Ce vendredi, un bilan de 123 morts supplémentaires en 24 heures a été affiché par Santé Publique France, alors que 50 décès étaient à déplorer la veille. On compte aussi 403 nouvelles hospitalisations, contre 247 jeudi. Des annonces plus qu’alarmantes. Sauf que ces chiffres ne sont pas représentatifs de la réalité. En se rendant sur le site de Géodes, l’observatoire cartographique dynamique permettant d’accéder aux principaux indicateurs de santé, on observe qu’un établissement hospitalier de l’Essonne a transmis ce vendredi près de 240 dossiers concernant des patients hospitalisés au cours des derniers mois. «De ce fait, les indicateurs hospitaliers du 18 septembre 2020, présentés par date de déclaration, présentent une augmentation soudaine dans ce département. Cet impact est également visible à un niveau régional et national», explique-t-on sur la page d’accueil.

Les chiffres du jour sont donc largement faussés. Selon le ministère de la Santé, il s’agit d’un «rattrapage de données» concernant «237 dossiers d’admissions dont 76 décès» enregistrés… jusqu’à la 29e semaine de l’année, soit celle du 19 juillet ! En soustrayant cet ajout impromptu aux vraies victimes, on obtient donc 47 décès supplémentaires, ce qui semble plus réaliste par rapport à la veille. Contacté par Le Figaro, l’entourage d’Olivier Véran n’a pas répondu à nos sollicitations.

Source pas vraiment comploto-fasciste : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/covid-19-le-couac-de-sante-publique-france-seme-le-trouble-sur-les-chiffres-de-l-epidemie-20200918

C’est l’histoire d’un Belge

Qui veut se rendre à Calais. Mais quelques kilomètres après la frontière il décide de faire demi-tour. Le voyant déjà de retour, son voisin s’étonne : Et ben, peï, t’es déjà de retour ? Et Jef de lui répondre : Ben oué fieu, quand je suis arrivé en France sur la route y’avait écrit : Pas de Calais !

https://france3-regions.francetvinfo.fr/image/lfNr30_Dw7rYmJ_f78pVT5Ep21g/600x400/regions/2020/06/09/5edf3eea10cde_npdc-3203205.jpg

Coronavirus : les départements du Nord et du Pas-de-Calais passent en zone rouge

La frontière n’est pas fermée pour autant. Simplement, devant la recrudescence de la pandémie de Covid-19 dans cette région, les autorités belges recommandent d’éviter cette région frontalière.

Concrètement, cela implique que les voyages non indispensables sont interdits à cette exception près, les frontaliers eux, bénéficient d’une relative souplesse et pourront continuer à effectuer les déplacements essentiels.

Interdites donc les journées shopping à Lille ou les séjours sur la Côte d’Opale. Les travailleurs frontaliers peuvent eux continuer à se rendre à leur travail et de même que les habitués des petits commerces locaux qui régulièrement traversent la frontière pour se rendre au PMU ou dans une supérette locale, près de chez eux.

Le ministère des Affaires Étrangères le rappelle toutefois : les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont très touchés par la recrudescence du virus et constituent une réelle zone à risques. Toutes les mesures de précautions d’usage s’imposent donc d’autant plus. Il est fait appel au bon sens de chacun.

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_coronavirus-le-nord-pas-de-calais-zone-rouge?id=10585816

Alors on danse ?

Des mesures bien carrées en Gironde : Les soirées dansantes dans les ERP (établissements recevant du public) sont interdites, cela s’applique aux « bars, salles des fêtes, et à tous les mariages ou fêtes d’anniversaires », précise la préfète. https://www.bfmtv.com/sante/reunion-de-plus-de-10-personnes-soiree-dansante-les-nouvelles-mesures-contre-le-covid-a-bordeaux_AN-202009140229.html

Et vlan dans vos gueules ! Idem dans les bouches… du Rhône : https://www.bfmtv.com/sante/port-du-masque-fetes-et-sorties-scolaires-annulees-les-mesures-sanitaires-contre-le-covid-19-renforcees-dans-les-bouches-du-rhone_AN-202009140266.html En attendant la suite… Cool, non ?

https://images.bfmtv.com/HS_qqsHB1n9CUsKV5RcSxCNFflA=/0x0:1024x576/800x0/images/Le-prefet-des-Bouches-du-Rhone-ce-lundi-apres-midi-396578.jpg

« Et là tu te dis que c’est fini car pire que ça ce serait la mort
Quand tu crois enfin que tu t’en sors, quand y en a plus et ben y en a encore »

Démerdez-vous

https://yt3.ggpht.com/PLOkvWUwq1nOv_ndFnE4gPmq7V-kALf7wRgdnY0Z1KEMVIfeyc_wTlNKgLuwwUmPLtUAnn1n5SkZ=s531-nd
https://plus.lesoir.be/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2020/09/13/node_324706/27710465/public/2020/09/13/B9724573013Z.1_20200913162516_000+GC4GLJDGJ.1-0.jpg?itok=aWTFAaMu1600008307
https://siena.rosselcdn.net/sites/default/files/dpistyles_v2/ena_16_9_extra_big/2020/09/11/node_638981/2178297/public/2020/09/11/B9724551147Z.1_20200911085124_000%2BGIUGL4OMD.1-0.jpg?itok=VN55xy3K1599807093
https://ds1.static.rtbf.be/article/image/770x433/9/2/b/07211688a0869d995947a8fb11b215d6-1600007670.jpg

Coronavirus : Un collectif de médecins appelle à siffler « la fin de la récréation » en France

https://resize-europe1.lanmedia.fr/r/622,311,forcex,center-middle/img/var/europe1/storage/images/europe1/sante/delfraissy-regrette-de-ne-pas-avoir-pousse-pour-un-confinement-quelques-jours-avant-3991110/55988440-1-fre-FR/Delfraissy-regrette-de-ne-pas-avoir-pousse-pour-un-confinement-quelques-jours-avant.jpg

Covid-19 : interdiction de rencontrer amis et famille à Birmingham

https://static.lavenir.net/Assets/Images_Upload/Actu24/2020/09/11/d11f07d6-f450-11ea-ac2f-7ce7e1cbae72_web__scale_0.1401758_0.1401758.jpg?maxheight=280&maxwidth=400&scale=both

DIRECT – Coronavirus : octobre et novembre seront «plus durs» avec une hausse du nombre de morts quotidien, annonce le directeur de l’OMS

OH MERDE ! MAIS QU’EST-CE QU’ILS VONT FOUTRE DES ÊTRES HUMAINS https://www.moustique.be/26807/feminin-et-diplome-le-surprenant-portrait-des-anti-masques QUI RÉFLÉCHISSENT ENCORE ?

https://moustique.cdnartwhere.eu/sites/default/files/styles/max_width_770px/public/field/image/BELGAIMAGE-167424095.jpg?itok=Pp_yF3Zf

SUR FACE DE BOUC COMME CI-DESSOUS :

« 10500 nouveaux cas » voilà ce que j’entends à peine l’écran de TV allumé ( ça faisait bien longtemps..🙄)… 🧐😡Mais quelle malhonnêteté intellectuelle et journalistique!! .. Des « cas » 🙄🤪… Des cas de quoi? Des cas testés positifs? Et alors? Cette façon de balancer des chiffres aux téléspectateurs sans préciser les choses n’a manifestement pas pour but de vous rassurer, c’est clair! Vous est-il dit quel test est utilisé? Non. Vous est-il communiqué le nombre de testés asymptomatiques positifs, négatifs ? Non, rien. Est-ce que vous est communiqué le CT (coefficient d’amplification génique du matériel viral prélevé au fond du nez ) des tests PCR utilisés? Non, rien. Or, il est capital de connaître le CT utilisé car il permet de repérer et différencier les « positifs » infectés des non contagieux: 🔖CT inférieur à 35 : patient infecté. 🔖CT supérieur ou égal à 40 : patient non infecté, NON CONTAGIEUX ++++!! 🔖 Si test PCR positif avec CT limite à 35 ou plus dans ce cas faire un deuxième test le lendemain.- Si au 2eme test le CT baisse en dessous de 35, on conclue à une infection. – Si au 2eme test le CT est supérieur à 40 on conclue à l’absence d’infection. Connaître le CT pratiqué est donc bien capital! En tous les cas, me concernant, je ne « crois » que ce que je vois. Me soustraire une information complète dans le rendu des examens alors même que je la réclame au labo ne peut qu’activer en moi questionnement et méfiance. Rassurer ne semble définitivement pas faire partie de la politique pratiquée par nos dirigeants..Or, pouvoir rassurer une personne dont le test revient « positif » et pouvoir lui annoncer qu’elle n’est pas contagieuse n’est ce pas ce que l’on est en droit d’attendre d’un médecin et d’un système de santé digne de ce nom ? Là, c’est tout l’inverse, on joue de la confusion afin de monter le niveau d’angoisse des gens qui n’y comprennent plus rien, et gobent ce qui est dit à la TV. À gerber! Lorsque moi, médecin, dans le cadre de mes fonctions professionnelles, je réclame le CT des tests PCR réalisés sur les prélèvements de mes patients dans les laboratoires d’analyses médicales du quartier, il m’est tout simplement répondu que le laboratoire CERBA qui les pratique ( où sont envoyés les prélèvements) ne les communique pas au prétexte que les communiquer prêterait à confusion ds l’interprétation des résultats.. 🤪😳😤… Voilà donc, un cas de rétention d’une information pourtant capitale pour le praticien qui lui a la responsabilité de la prise en charge diagnostique et thérapeutique de son patient…😡..Un complément d’enquête sur ce sujet serait sérieusement le bienvenu.. 🧐🤔Qui, quel organisme ordonne au laboratoire CERBA de ne pas communiquer les CT aux médecins? ..🤔On me dit: la demande doit être écrite.!! Ah! Bien sûr, je n’ai que ça à faire: courir après une information capitale.. 😡Bon, qu’à cela ne tienne, je note à présent noir sur blanc cette demande express sur mes ordonnances de Tests RT-PCR Sars cov 2 chez mes patients symptomatiques. Je verrai bien si le laboratoire CERBA tient sa parole. Si je n’obtiens toujours pas ce CT, je demanderai au président du conseil de l’ordre d’interroger l’ARS…Quel panier de crabes… Un vrai thriller.. En tous les cas, si vous êtes asymptomatiques, au vu de la façon dont les résultats sont rendus et utilisés par les médias, n’allez pas vous faire tester. Mettez plutôt votre énergie à prendre soin préventivement de votre immunité. Bon week-end à tous 🌺🌝Simone Bouskéla- Médecin généraliste- le 12 septembre 2020

Le témoignage d’un pneumologue qui a des problèmes avec l’ordre des médecins parce qu’il refuse que ses patients portent un masque pendant la consultation ! Pour lui l’épidémie est finie !

Sur Cnews ce matin, un pneumologue pas du tout facho ou complotiste dit que l’épidémie est finie depuis mai, courbes et chiffres à l’appui, qu’il est normal et même SOUHAITABLE qu’il y ait des porteurs SAINS, et si la courbe des décès devait véritablement remonter ce serait à cause du fait qu’ils bloquent le portage sain d’un virus respiratoire qui a une chance infime de connaître une 2ème vague, que le masque non changé toutes les 2 heures est nocif à cause des germes buccaux accumulés et en plus entraînera sur la durée de sérieux problèmes… respiratoires (!) et autres. Il est bien sûr attaqué par les autres débatteurs, vendus débiles habituels.

(A 22’40 : https://www.cnews.fr/emission/2020-09-09/lheure-des-pros-du-09092020-996568)

Cette complosphère finit toujours par être conne. Castex a vu le directeur du Tour samedi. Le véritable résultat du test sera connu au bout de 7 (à 14) jours d’éventuelle incubation. C’est pourquoi en attendant le 1er Sinistre reste en isolement.

Coronavirus : Jean Castex testé négatif et placé en isolement à Matignon Le Premier ministre est désormais considéré comme « cas-contact » Covid-19 depuis son déplacement dans les Pyrénées le week-end dernier. Jean Castex a été testé négatif au Covid-19, mardi 8 septembre, mais devra rester isolé à l’hôtel de Matignon pour le reste de la semaine. […]

Castex placé en isolement ? Alcide lecteur d’Olivier analyse : Ces immondes salauds se préparent et préparent l’opinion à ce que des testés « négatifs » au psy-op-covid mais soit disant en contact avec des « testés  » positifs soient isolés ou incarcérés à domicile. Ils pourront dire  « voyez, même le premier d’entre nous est consigné selon ce protocole ». Mais en réalité, cela est destiné à mettre en résidence surveillée la majeure partie de la population pour des motifs fallacieux. Ergo ne donnez plus votre nom pour un simple rendez-vous chez le coiffeur, les autorités vérifient le cahier de Rdv lorsqu’un testé positif à l’arnaque était dans le salon. » Rappel d’Olivier à propos de la cérémonie des JO 2012 de Londres : « attention, beaucoup de gens sont passés du côté obscur »… — nicolasbonnal.com

Traitée de sans-gêne et d’égoïste par le vidéaste, « quelle honte, elle fuit la police en plus! »

Coronavirus: une jeune femme, positive au Covid-19, interpellée sur la plage en Espagne, elle a été placée en détention pour «désobéissance grave»

En Espagne, sur la plage de la Concha à Saint-Sébastien, une femme a été interpellée par la police parce qu’elle ne respectait pas sa quarantaine. La scène a été filmée et fait le tour de la toile.

La police, en combinaison de protection, a surpris les touristes et baigneurs. Selon les informations du Diaro vasco, les forces de l’ordre ont été informées du cas positif par un particulier.

La jeune femme a été placée en détention pour « désobéissance grave » et a dû être isolée. Elle serait secouriste et était apparemment en congé au moment des faits.

https://www.sudinfo.be/id248014/article/2020-09-09/coronavirus-une-jeune-femme-positive-au-covid-19-interpellee-sur-la-plage-en

Et pendant ce temps après 600 je ne sais plus combien de jours sans gouvernement de plein exercice en Belgique une fois 🤣🤣🤣

Le président de l’Open Vld et préformateur Egbert Lachaert s’est mis en quarantaine pour deux semaines: il s’est fait tester ce mardi et a appris dans l’après-midi que le résultat était positif.

https://ds1.static.rtbf.be/article/image/1248x702/c/0/2/3d5d0a0eb1c98f352a1c33e783fbe3c9-1599578706.jpg

Le porte-parole de M. Lachaert a indiqué sur Twitter que les autres présidents impliqués dans les discussions de la Vivaldi ainsi que leurs collaborateurs se feraient tous tester ce mardi également. 

Les réunions sont suspendues en attendant. Les deux préformateurs évaluent toutefois la possibilité de poursuivre les travaux par vidéoconférence.

https://ds1.static.rtbf.be/article/image/370x208/7/5/c/0b65596fabe8e9129005bebb23213b53-1599578777.jpg

La question que tout le monde se pose concerne évidemment le Roi. Mais le respect de la distanciation sociale est de rigueur lors des audiences royales, dit-on.

Mais dans sa mission de consultation, Egbert Lachaert a évidemment rencontré et discuté avec les présidents des huit partis envisagés pour une coalition (…)

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_egbert-lachaert-positif-au-coronavirus-ils-vont-tous-devoir-se-faire-tester?id=10579248

Bon, chez mes amis français c’est aussi la grande rigolade dites une fois !

Le directeur du Tour de France vient d’être annoncé positif au coronavirus. Le Premier ministre est donc considéré désormais comme un cas contact. Son test s’est révélé négatif.

On appréciera au passage que l’imbuvable Bayrou s’en fout tranquilos, lui ! (pendant qu’un parisien était emmené au poste pour avoir retiré son masque en rue le temps de manger un kinder)

https://www.leparisien.fr/politique/christian-prudhomme-positif-au-covid-19-jean-castex-qui-etait-sur-le-tour-de-france-samedi-va-etre-teste-08-09-2020-8380626.php

😂😂😂

Juste une photo de la rentrée des classes en Espagne. Si les parents ne font rien, ce n’est pas à moi de m’énerver. Moi je n’attends plus rien. Je ne suis pas Sadhguru et je n’espère pas sauver l’espèce humaine. J’ajoute que la complosphère ne fait que ressasser pour la 327ème fois en 10 jours les mêmes merdes et ne sert strictement à rien. En plus, la plupart des blogueurs sont des gros tarés prétentieux.

https://imagenes.elpais.com/resizer/jlvtjzz-uFT_IsDhg8ReruX5ftk=/1500x0/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/prisa/UP7ABLQGLTTBB5M7FYMTKATR34.jpg

Non seulement ils nous balancent sur la tronche un véritable état totalitaire en mélangeant tout cet été « cas » avec « malades » mais en plus les testés positifs… ne le sont pas tant que ça !!!

Votre test PCR est positif ? Cela ne signifie pas nécessairement que vous êtes porteur du Covid-19, ni contagieux

https://ds1.static.rtbf.be/article/image/1248x702/9/f/d/5ea5c4d29558279f0511e5a8ba6d15e1-1599487991.jpg

Les tests PCR de dépistage du coronavirus, ceux où l’on fait un prélèvement dans la gorge et le nez, seraient-ils trop sensibles. Un peu partout dans le monde comme aux Etats-Unis, des voix s’élèvent parmi des experts de santé publique et des virologues, pour remettre en question cette méthode.

Ces tests PCR sont à l’origine, selon eux, de l’énorme quantité de personnes diagnostiquées, à tort alors que celles-ci ne transporteraient parfois qu’une infime quantité de virus tellement insignifiante que des patients positifs ne seraient au final, pas ou très peu contagieuses.

Tests rapides au lieu de tests PCR

Ces experts ne disent pas qu’il faut renoncer aux tests chez les asymptomatiques comme le suggère le centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), mais plutôt utiliser à plus large échelle des tests rapides même s’ils sont moins sensibles.

« Ne plus tester les asymptomatiques, ce serait faire marche arrière »: dit à nos confrères du New-York Times, l’épidémiologiste de l’école de santé publique ‘Chan’ de Harvard, Michaël Mina » On devrait augmenter le nombre de dépistages de toutes les différentes personnes, mais avec d’autres méthodes. » Le Président américain a décidé d’acheter près de 150 millions de ces tests rapides.

Tests PCR trop sensibles

Frédéric Cotton, est le responsable du laboratoire universitaire de Bruxelles, un des 5 plus grands labos belges. Pour lui, tout s’explique : « Au départ de l’épidémie, le test PCR, c’était pour le diagnostic, pour mettre à tout prix en évidence, le virus. On avait besoin de la plus grande sensibilité possible. Aujourd’hui, on est davantage dans une démarche préventive pour limiter les contaminations. Et il semblerait qu’en détectant des faibles quantités de virus, on peut considérer comme positif un patient qui a peu de chance de transmettre la charge virale dont il est porteur à son entourage.« 

On amplifie 30 à 35 fois des fragments du virus pour pouvoir le détecter

Comment fonctionne ce test PCR (pour Polymerase Chain Reaction), il y a une amplification à partir de quelques molécules, on en obtient une grande quantité par cycles successifs. « Aujourd’hui, on n’a peut-être pas intérêt à autant amplifier le virus parce que le risque est d’en détecter parfois des traces d’un virus qui n’est plus infectieux, d’un virus entre guillemet mort » : admet le scientifique.

Chez nous, en Belgique, pour un test PCR Sars-Cov2, on fait entre 30 et 35 cycles d’amplification. Cela dépend de l’équipement et de la méthode utilisée par le laboratoire. Tout n’est pas encore standardisé. Et Frédéric Cotton, d’ajouter : « On estime qu’à partir de 30 à 35 cycles où on a amplifié le virus, on considère que la charge virale (la quantité de virus) est non significative et négligeable. »

Au moins il faut de cycles pour le débusquer, au plus la quantité de virus est grande

« Cela dit, on devrait pouvoir donner au médecin un résultat de dépistage où le nombre de cycles seraient mentionnés, ce qui lui donnerait une meilleure idée de la contagiosité de son patient Covid. Mais pour le moment, dans notre pays, cela n’aurait pas vraiment d’intérêt, car le nombre de cycles dépend de l’équipement et de la méthode du laboratoire, et il est variable. N’empêche en attendant, une standardisation, les labos pourraient commencer à donner une évaluation de la quantité de virus (faible, moyenne ou forte), ce serait un progrès. »

Des cas de patients qui restent plusieurs mois positifs existent. On se souvient tous de cette fillette de la région liégeoise qui avait été testée à plusieurs reprises positive sans que l’on connaisse sa charge virale. Elle avait donc été obligée de prolonger sa quarantaine.

Le futur se déclinera avec les tests salivaires et les techniques géniques

Selon notre expert, à l’avenir, on devrait davantage tenir compte, dans les tests PCR, de la quantité de virus en fonction du nombre de cycle. Mais on pourrait aussi utiliser plus massivement, des tests rapides de salive. La salive est un vecteur de transmission du virus par les postillons.

Détecter le virus dans la salive d’une personne est plus un indicateur de sa contagiosité potentielle. Enfin, dernière alternative, on pourrait déterminer si le virus est bien « vivant » (actif) en recherchant des antigènes (protéines) du virus, indiquant qu’il est bien intact. Des techniques antigéniques existent déjà, plusieurs firmes travaillent sur de nouveaux développements. L’avantage de ces méthodes, c’est la rapidité de résultat.

En résumé, la PCR reste la méthode de dépistage de choix pour diagnostiquer un patient qui a des symptômes mais pour l’épidémiologie, le confinement ou l’isolement des personnes en contact, il faudrait selon Frédéric Cotton, affiner le mode de réponse et l’interprétation des résultats.

https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-vous-avez-un-test-pcr-positif-et-vous-ne-l-etes-peut-etre-pas-ou-vous-n-etes-pas-contagieux?id=10578123

Les moutons c’est déjà durax mais alors les collabos…

https://www.lalibre.be/belgique/societe/nouvelle-manifestation-antimasque-a-bruxelles-devant-la-tour-des-finances-5f54ded9d8ad586219f04d39

Vatefairefoutre avectonislam nicolasbonnal.com #jeblasphèmeetjetemmerde

https://www.unz.com/gdurocher/poll-66-of-young-muslims-in-france-want-blasphemy-to-punished-by-law/ https://nicolasbonnal.wordpress.com/2018/01/17/decouvrez-le-ribat-chateau-et-lieu-dunion-avec-dieu/

– Nicolas Bonnal, 66% des jeunes musulmans veulent que le blasphème soit puni par la loi. – 66% des jeunes musulmans ont raison (et ils ont bien résisté à la désintégration ambiante). Désolé pour ces « identitaires » qui brassent du vide comme toujours. Si les chrétiens respectaient et défendaient leur Foi, on n’en serait pas là. Ils ne se battent même plus pour la liberté aujourd’hui ces chrétiens, oubliant que la défense de la Foi va depuis toujours avec celle de la liberté : les sociétés les plus totalitaires sont depuis toujours athées. Je répète, le seul modèle à suivre sera celui du ribat. Rappelons aussi que Monastir vient de monastère… — nicolasbonnal.com

Dans le futur, le carnet de vaccination pourrait être injecté sous la peau

Des ingénieurs du MIT ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau et lisibles avec un smartphone permettant de confirmer qu’une personne a bien été vaccinée. Cette innovation serait utile dans les pays en développement où les cartes de vaccination en papier sont souvent erronées ou incomplètes.

Des ingénieurs du MIT ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau faisant office de carnet de vaccination.

Êtes-vous bien vacciné contre la coqueluche ? Pour le savoir, nul besoin d’aller chercher votre carnet de santé. Dans le futur, il vous suffira de scanner votre bras à l’aide d’un smartphone. C’est en tout cas l’idée sur laquelle le Massachusetts Institute of Technology (MIT) est en train de travailler.

Une équipe de scientifiques du MIT a développé un outil afin que chaque personne vaccinée en garde la preuve dans son propre corps. Cette méthode pourrait s’avérer très utile dans les pays en développement où les cartes de vaccination papier sont souvent perdues – quand elles ne sont pas inexistantes – et où les bases de données électroniques ne sont pas utilisées.

« Cette technologie pourrait permettre la détection rapide et anonyme des antécédents de vaccination des patients pour garantir que chaque enfant est vacciné », explique Kevin McHugh, auteur principal de l’étude. Et ce en ajoutant peu au coût ou au risque de la procédure, selon l’étude publiée mercredi dans Science Translational Medicine.

Des petits points invisibles sous la peau

Cette nouvelle technique utilise des nanocristaux à base de cuivre, appelées des boîtes quantiques (« quantum dots » en anglais), de 3,7 nanomètres de diamètre et encapsulés dans des microparticules de 16 micromètres (1 micromètre égale un millionième de mètre, et 1 nanomètre égale un milliardième). Le tout est injecté par un patch de microaiguilles de 1,5 millimètre de longueur.

Les microaiguilles sont fabriquées à partir d’un mélange de sucre soluble et d’un polymère, ainsi que du colorant associé aux boîtes quantiques. Ainsi, après avoir été appliquées, les microaiguilles se dissolvent en deux minutes et laissent seulement derrière elles les petits points de colorant, répartis par exemple en forme de cercle ou d’une croix.

Ces petits points sont invisibles à l’oeil nu mais détectables lorsqu’ils sont exposés à une partie du spectre lumineux, invisible pour nous, proche de l’infrarouge. Un smartphone modifié, pointé sur la peau, permet de faire apparaître, fluorescent sur l’écran, le cercle ou la croix.

D’après les conclusions de l’étude, les « quantum dots » peuvent ainsi « être utilisés pour coder les informations vaccinales de manière fiable et peuvent être injectées en même temps qu’un vaccin », à l’aide d’une seringue et d’une aiguille traditionnelles.

La technique est censée être durable. Les chercheurs ont simulé cinq années d’exposition au soleil (sur de la peau de porc) pour vérifier que les points restaient visibles. Et cette méthode requiert moins de technologie qu’un scan de l’iris ou que la maintenance de bases de données médicales.

Déjà testé sur des rats

Le système n’a pour l’instant été testé que sur des rats mais l’équipe de scientifiques, financée par la Fondation Bill et Melinda Gates, espèrent les tester sur des humains en Afrique dans les deux prochaines années. D’autres études de sécurité seront nécessaires avant de passer à cette étape.

Des patchs sont en cours de développement pour délivrer des vaccins contre la rougeole, la rubéole et d’autres maladies. Les chercheurs travaillent également à augmenter la quantité de données pouvant être encodées, afin d’inclure des informations telles que la date d’administration et le numéro de lot du vaccin.

La Fondation Gates poursuit le projet et finance des enquêtes d’opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh pour déterminer si les populations seront prêtes à adopter ces microscopiques boîtes quantiques.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/dans-le-futur-le-carnet-de-vaccination-pourrait-etre-injecte-sous-la-peau-1158342

Il est interdit de fumer ou manger en marchant dans la rue à Bruxelles

getty images

Depuis le 12 août, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics des 19 communes bruxelloises, dès l’âge de 12 ans. Seules les personnes effectuant un travail physique intensif sur la voie publique, souffrant d’un handicap ou pratiquant un sport sont exemptées.

Peut-on enlever son masque pour fumer une cigarette, manger une glace, une gaufre ou un sandwich dans la rue? C’est un point qui semble encore flou aux yeux de certains Belges. Le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale répond à cette question.

Peut-on retirer son masque pour fumer ou manger?

« La consommation de boissons ou de nourriture reste autorisée dans l’espace public et les parcs, à condition de se faire de manière statique (donc pas en marchant) » écrit le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale. « La même règle vaut pour la consommation de cigarettes » précise-t-il.

Vous avez donc le droit de fumer et manger dans l’espace public mais seulement à condition de rester à l’arrêt. Mieux vaut le savoir: le non-respect de ces règles pourrait vous valoir une amende salée de 250 euros… Ça fait cher la boule de glace!

https://www.flair.be/fr/lifestyle/societe/interdit-fumer-manger-marchant-rue-bruxelles/