God save Microoon… The fascist regiiime…

Je viens de voir sa tête de pervers de Prisunic se réjouir des arrestations à venir Place d’Italie et nous serons TRÈS fermes et gnagnagni et gnagnagna pfffff une vraie tronche de nazi ce moche type !

Mort de Venise

Que mes grands amis climatosceptiques ne ruent point dans les brancards déjà fort mal en point de mon misérable forum ! En effet, mon blog n’est pas un blog sérieux mais un blog clownesque ! Mon blog n’est même pas un blog politique mais un blog artistique ! Car moi-même et quelques-uns de mes plus fidèles commentateurs… sommes des artistes 😉

Arriver à …

20191111_1546323287004964009925748.jpg

C’est la chanson qui m’est venue en tête quand je suis « arrivéé à Fatimaaa »…

Vous me direz que ça n’a rien à voir et en effet je ne puis guère vous contredire sauf que d’un point de vue strictement linguistique et phonétique ces deux toponymes se composent chacun de 3 syllabes de 2 lettres, sont des anagrammes à une lettre près (Fatira ou Tamifa) et se terminent tous deux par la voyelle A… Les paroles et la musique sont d’ailleurs justement d’un certain Monsieur A… Ça vous suffa comme ci ?

A la mémoire de mes vieux amis anarchiites

Ce sursaut pétitionnaire anarchiste islamiste…
Car malheureusement…dès qu’on lutte contre l’islamophobie on lutte
Forcément pour l’islamophilie…

Les signataires de ce pamphlet trahissent de facto l’esprit anarchiste
Qui n’a ni dieu ni maître…

Cette prise de position qui marque tout de même un tournant majeur au sein des fédérations anarchistes est relayée sur un site communiste et par un auteur anonyme qui a tenu à exprimer sa vision des choses sur l’appareil anarchiste…

Voilà le passage…qui passe… 😉

« Les anarchistes, ou tout au moins une partie importante d’eux, ont décidé de partir en guerre contre l’islamophobie. Un document a été publié à ce sujet, reproduit plus bas.

C’est une intervention contre l’islamophobie au moment où les Qataris annoncent un fond de 100 millions d’euros pour soutenir la création d’entreprises dans les banlieues françaises.

Du hasard ? Pas du tout, évidemment. Pas plus que l’attaque anarchiste contre Salman Rushdie alors que l’Iran vient d’augmenter de 500 000 dollars la récompense pour l’exécution de celui-ci (récompense désormais à 3,3 millions de dollars).

Les anarchistes ont une idéologie petite-bourgeoise, prônant finalement l’artisanat et l’échelle locale. Il n’est donc nullement étonnant qu’en y ajoutant un peu de « tiers-mondisme », on retrouve les qataris. S’ils permettent d’être « petits patrons », artisans, « à son compte », c’est parfait.

La crise économique fait tomber les masques prétentieux. L’anarchisme ne prétend plus faire la révolution, il est désormais soit un réformisme petit-bourgeois para-syndical, soit un délire ultra-individualiste contre l’Etat et sans projet de société.

Car pour avoir un projet de société, il faut porter la culture et la civilisation, comme le fait la classe ouvrière. Cela est totalement étranger à l’anarchisme, au point que l’appel invente purement et simplement une identité musulmane universelle – reprenant donc l’antienne de l’Arabie Saoudite ou Khomeiny – qui représenterait le « tiers-monde. »

L’appel ose expliquer :

« Dans la parfaite lignée de la structure de « l’orientalisme », l’Occident disqualifie l’Orient par le prisme de l’islamophobie et régénère par là sa pseudo-supériorité morale. Assumée ou dissimulée, cette structure de pensée gangrène une vaste partie du champ politique progressiste. »

Résumer « l’Orient », les peuples de l’Orient, à l’Islam, voilà une absurdité terrifiante, le degré zéro de la culture et de la connaissance des différentes civilisations. On est là dans le pur fantasme petit-bourgeois, au service des Qataris, encore une fois.

Car cet anarchisme à l’origine de l’appel est petit-bourgeois, avec un culte du petit capitalisme « alternatif » (labels de disques, librairies, bars, salons de tatouage, salles de concert, etc.), et une machine à illusions idéologiques maquillant en « révolutionnaire » ce qui se transforme toujours en pur capitalisme une fois passée une certaine taille (comme on a avec l’exemple bien connu du magasin de fringues alternatifs « le goeland », mais on peut penser à tel café reconverti dans un trafic lucratif et illicite, telle librairie reconvertie en emploi de « fonctionnaire-révolutionnaire », etc. etc.).

Alors, ajoutons-y le tiers-mondisme universitaire, on tombe dans le petit capitalisme allié à l’État du Qatar.

C’est un tournant inévitable, montrant bien la nature de classe de l’anarchisme. Car, il faut être sérieux et sérieuse, ce qui est vraiment « islamophobe », si l’on doit accepter ce terme, c’est de parler de l’Islam sans rien n’y connaître. Ça, c’est vraiment « islamophobe », parce que cela tire l’Islam à hue et à dia, dans des interprétations relevant du n’importe quoi.

Nous, communistes, nous savons ce qu’est l’Islam, car nous connaissons la Falsafa, ainsi que des titans comme Avicenne et Averroès. Nous croyons au progrès et savons quel rôle a été celui de l’Islam pour la naissance de la Renaissance et de l’humanisme.

Mais les anarchistes, qu’y connaissent-ils à l’Islam ? Rien ! Sinon déjà ils comprendraient qu’il n’y a pas un Islam, mais plusieurs, dont les deux courants principaux sont le sunnisme et le chiisme, mais avec évidemment de nombreuses variantes en leur sein.

Car l’Islam, comme le christianisme, le bouddhisme ou le confucianisme, est une expression de la civilisation à l’époque du féodalisme avec ses contradictions. Et parmi ses contradictions il y a les aspirations démocratiques des masses sous le joug féodal, et donc de la bourgeoisie, et donc des nations. Mais pour comprendre cela, encore faut-il ne pas croire qu’il suffit de nier abstraitement les choses pour qu’elles cessent d’exister comme le font les anarchistes avec les nations.

Sans parler bien sûr de l’Islam comme style : lorsque Diams est voilée de haut en bas avec un sac Louis Vuitton, n’a-t-on pas le droit de considérer que c’est totalement n’importe quoi, et que cet Islam c’est du capitalisme conservateur, et à ce titre parfaitement méprisable ?

Ou bien quand les Qataris financent de manière pratiquement ouverte les islamistes ultras au Mali, n’a-t-on pas le droit de voir en l’Islam une simple idéologie d’Etat, comme en Iran par ailleurs ?

Encore si les anarchistes parlaient de respecter la foi ou la spiritualité, mais l’appel anarchiste n’en parle même pas. Il critique par contre l’athéisme comme condition obligatoire pour être authentiquement révolutionnaire…

Ce qui est une contradiction facile à expliquer : pour ces anarchistes, être « révolutionnaire » c’est dépassé, être « progressiste » suffit et l’être ce serait soutenir le petit capitalisme « tiers-mondiste », « post-colonial », en acceptant donc l’argent du Qatar.

Car la vérité, et il faut le dire, c’est que depuis le triomphe de la CNT au début des années 1990 (et les signataires sont en partie liés historiquement à celle-ci), l’anarchisme français a abandonné toute idéologie pour soutenir le syndicalisme révolutionnaire anti-idéologique.

L’anarchisme, depuis 20 ans, n’a cessé chaque jour de capituler. Le projet de société communiste libertaire est passé à la trappe au nom des appels à l’auto-organisation, à la lutte. Il n’y a pas de programme, il n’y a pas de morale, il n’y a pas de priorités stratégiques et tactiques.

On est à mille lieux de la CNT espagnole et catalane des années du Front Populaire, qui alliait discipline et programmatique la plus nette.

Et donc les anarchistes, refusant toute cohérence et tout programme, ne peuvent que suivre des tendances : la tendance cléricale franc-maçonne pour la Fédération Anarchiste, la tendance tiers-mondiste pour une partie de la CNT, le trotskysme pour Alternative Libertaire, … Même les anarcho-syndicalistes sont incapables de forger une culture purement communiste libertaire et une programmatique purement communiste libertaire.

Comment s’étonner après que l’anarchisme s’effondre sur lui-même, basculant dans ses pires travers ultra-individualistes et anti-communistes ?

De la même manière que les trotskystes ont jeté par dessus bord toute référence communiste – à part Lutte Ouvrière, mais c’est dans une tentative historique délirante de devenir le « PC » – les anarchistes ont abandonné toute prétention à faire la révolution, à organiser le soulèvement à l’échelle nationale.

On dirait bien que, comme la crise économique amène la question du pouvoir à se poser, l’anarchisme se transforme en posture individualiste ou en syndicalisme ultra – une même impuissance…

Tout cela n’est que le signe de la décadence totale de toute l’extrême-gauche qui a au final systématiquement refusé d’affronter en profondeur la société bourgeoise française ces vingt dernières années. Elle a cru qu’elle serait portée par des vagues de « syndicalisme ultra » et ne pas avoir à s’embarrasser ni d’idéologie, ni de programme, ni de principes.

L’heure est à l’unification de l’Humanité ou à sa retombée dans la barbarie nationaliste. Ce n’est ni l’Islam, ni le christianisme, ni l’anarchisme défenseur de la petite propriété qui unifieront l’Humanité. Pour cela, il faut révolutionner chaque société humaine, synthétiser chaque aspect des millénaires de culture humaine. Et seul le marxisme-léninisme-maoïsme le permet ! »

https://lesmaterialistes.com/voie-lactee/petite-bourgeoisie-anarchiste-passe-tiers-mondisme-qatari

Transmis à qui de droit par Monsieur l’Ambassadeur de la Confédération Démocratique d’A poil la blogosphère (même en hiver) : https://resistance71.wordpress.com/2019/10/10/confederalisme-democratique-du-rojava-de-letat-a-la-democratie-anatomie-dun-changement-de-paradigme-1ere-partie/#comment-131261

Le Ministère de la manipulation des masses

Le Ministère de la manipulation des masses, le M-3.

Texte de Michel Dakar, chercheur en politique globale, autonome, Villequier ex-France, province coloniale en cours de dépeçage de l’Empire ex-mondial israélo-US, nécrogène, en voie de dislocation rapide, le 11 octobre 2019.

http://www.aredam.net/ministere-de-la-manipulation-des-masses.html

Ses premières réalisations devenant manifestes, nous révèlent l’existence d’un Ministère non-inscrit dans le bottin administratif, hors de tout organigramme de la fonction publique, qui n’apparaît dans aucune ligne budgétaire, mais qui existe bel et bien : Le fameux et caché Ministère de la Manipulation des Masses, le M-3. Pour le moment, on n’en connaît pas le Ministre. Peut-être serait-il bon d’interroger la Présidente Emma Mikron + ?
Le Pdf dont le lien suit, expose l’une de ses récentes réalisations : « Extinction Rébellion ». C’est un ministère transfrontières mais limité au bloc occidental et à ses territoires extra-occidentaux occupés (nord de la Syrie et de l’Irak avec le Rojava, Hong Kong). En France le M-3 se signale par les ZAD en liaison avec le Rojava, Rébellion Extinction en liaison avec Greta Thune-verte, les Gilets jaunes, les black blocs, les antifa-identitaires, les lesbiennes faschoïdes (les Phal-Men), les transes sexualistes, les bi-tri-quadri-sexes, les naisseurs en bocaux, les végétariens agressifs, les amis méchants des animaux, les triso-cosmiques militants, et tout cela, seulement pour le moment. On assiste à ce que les anciens enfants connaissaient bien, le défilé des monstres dans le petit train fantôme des vraies foires du temps passé où l’on s’amusait réellement, avec ses SDF alcooliques revêtus d’une peau d’ours qui faisaient mine de se jeter sur les enfants coincés dans les wagonnets qui ralentissaient désespérément dans les virages en grinçants.
http://www.aredam.net/ministere-de-la-manipulation-des-masses.pdf

Au moins, les manifestations du M-3 permettent de discerner là où se posent les vrais problèmes sérieux, soit le climat, le Moyen-Orient, la guerre future avec la Chine et la Russie, la paupérisation de la classe moyenne occidentale qui est la conséquence directe de la perte de l’hégémonie occidentale sur la planète, laquelle entraîne moins d’argent à distribuer aux couches dominées occidentales pour acheter la paix sociale (les suisses disent l’argent pour faire fermer la gueule), l’écologie, la baisse de la fertilité.

Disons tous en cœur un grand MERCI M-3.

Quant à la méthode du M-3, elle est archi éculée et ne nous apprend rien : devancer les problèmes, car gouverner c’est prévoir, et dans ce cas, c’est prévoir les réactions de masse de mécontentement en les organisant avant qu’elles n’éclosent d’elles-mêmes, en ayant installé d’avance un dispositif bien réfléchi de commandement, d’encadrement, de répression, de canalisation, et d’évacuation, et des plans de rechange si ça marche de travers, vers un exutoire. Les ZAD sont un exemple d’exutoire, comme les champs d’épandage des boues de stations d’épuration, à destination de la jeunesse rebelle. Le Rojava en est un autre, à destination de la jeunesse plus irréductible.

Quelques petits saloperies plus mineures pourraient provenir du M-3, comme ces sites de protection des lanceurs d’alertes, ou de canaux d’alerte garantissant l’anonymat, les boîtes du M-3 à délation (comme dans Farenheit 451 de Truffaut), pour les apprentis dissidents citoyens-délateurs, les bons citoyens de Zinoviev (Homo sovieticus), tels :

https://www.lepoulpe.info/ , https://www.sourcesure.eu/ , http://www.lanceursdalerte.info/

M-3